Norroy-le-Veneur

Contenu de la page : Norroy-le-Veneur

Blason Norroy-le-VeneurLa première trace écrite sur les origines de Norroy remonte à l’an 960, sous le nom de Nogaredum, en latin, "lieu planté de noyers". Ce nom a beaucoup évolué au cours des siècles, de Nogaredum à Norroy-le-Veneur, en passant par Norroy-le-Vineux, (du fait de la réputation du vin qu’on y faisait) et Nord-le-Veneur durant la Révolution.

Historique

L’histoire du village fut mouvementée, surtout aux XIVe et XVe siècles marqués par des guerres entre les ducs de Bar et de Lorraine et la ville de Metz.

À la fin du XVIIe siècle, l’église dépourvue de ses organes défensifs ne fut plus qu’un lieu de culte.

Autour de cet édifice, classé Monument Historique, le village s’est agrandi harmonieusement sans négliger son développement économique sur une zone d’activités.

Vie scolaire, commerciale et associative

Commerces et entreprises

  • Infirmières libérales : Martine Lewenec, Isabelle Georges

Associations

  • Amicale des Sapeurs Pompiers
  • Association des Parents d’Élèves
  • Association "Les Amis du Faut’hon"
  • Association Sports et Détente (regroupe 16 clubs)

Monuments

  • L’église St Pierre : Dédiée à St Pierre, l’église de Norroy-le-Veneur compte au nombre des églises fortifiées de l’actuel Pays Messin. La partie la plus ancienne est la crypte du 11e siècle, classée monument historique depuis 1930. Au cours des guerres successives, l’église fut enrichie d’aménagements défensifs : archères, bréchères, échauguettes et cononnières. La tour massive, véritable donjon servait de repli ultime. Elle ne fut pas épargnée par les multiples guerres. Du début du 16e siècle datent d’importants travaux de doublage intérieur des murs et la pose des vitraux du choeur. En 1983, elle est classée aux monuments historiques.
  • La Fontaine de Godier : Cette ancienne fontaine à ciel ouvert jusqu’en 1754, servait à la fois de fontaine, d’abreuvoir et de lavoir. En 1847, des travaux de réparations importants lui donnèrent son aspect actuel.
  • Les jardins du clos de Vermont : Des passionnés oeuvrent à la renaissance de cet ancien jardin de curé avec ses quatre carrés fleuris, ses allées en croix et de son coin de "simples", indispensable aux remèdes d’antan. Un jardin éphémère complète cet ensemble et s’affiche chaque année sous un aspect différent. De plus, la voie romaine passe dans le village qui compte également une nécropole de l’époque mérovingienne découverte en 2006, deux villas gallos romaines qui sont encore ensevelies, ainsi qu’un moulinet et une fontaine.

Monuments

Dernière mise à jour de ces informations : 3 mai 2016

A noter

Nom des habitants : les Noverois et les Noveroises

Adresses utiles

Norroy-le-Veneur

Télécharger la Vcard